Comment les chats font-ils pour ronronner ?

0

Posted by Marc | Posted in chats | Posted on 12-09-2017

Chat qui dortLe ronronnement, une des originalités de certains félins et viverridés
Dès le 2ème jour après leur naissance et avant même d’ouvrir les yeux, les chatons ronronnent tout en tétant leur mère. Il s’agit d’un comportement rassurant pour le chaton et pour la mère qui lui répond en ronronnant à son tour.
D’autres félins que le chat, et viverridés, sont pourvus de la capacité de ronronner. C’est le cas du puma, du guépard et du lynx, à l’inverse du lion et du léopard, qui ne peuvent que rugir.

Chaque chat ronronne plus ou moins fortement
Le ronronnement est un bruit sourd et continu. Tous les chats ne ronronnent pas avec la même intensité : certains chats sont très discrets, tandis que d’autres sont très bruyants ! Saviez-vous que le ronronnement du chat est composé de sons de basse fréquence situés entre 20 et 50 Hz ?

Le ronronnement, un mécanisme bien étrange
Le ronronnement peut remplir plusieurs fonctions, selon le contexte dans lequel il a lieu.
Il peut ainsi accompagner des émotions positives. C’est ce qui se produit lorsque le chaton ronronne en tétant sa mère et en pétrissant ses mamelles.
Le ronronnement se reproduit encore lors du toilettage et lors de contact et d’échanges agréables avec le maître. Le ronronnement apparaît alors comme un comportement infantile en lien avec un rapport de dépendance vis-à-vis du maître qui lui assure affection, alimentation et protection.
Mais le ronronnement peut aussi accompagner des émotions négatives. Un chat malade, accidenté ou soumis au stress peut ronronner afin de se rassurer. Le ronronnement apparaît alors comme un comportement que le chat produit pour lui-même. Il est possible de comparer le chat, qui ronronne dans un tel contexte avec l’enfant qui suce son pouce ou sa tétine, ou encore qui balance sont corps d’avant en arrière (tout le corps du chat vibre lorsqu’il ronronne)

Le mystère du ronronnement
Comment le chat fait-il pour produire ce doux ronronnement ? Le mystère du ronronnement n’a toujours pas été élucidé.
Deux théories ont, toutefois, été proposées.
La 1ère prétend que le ronronnement serait provoqué par la vibration de fausses membranes situées dans le larynx, juste derrière les cordes vocales. Ce serait donc le passage de l’air à travers ces membranes qui serait à l’origine de ce doux ronron.
Pour les auteurs de la 2nde théorie, le ronronnement proviendrait de tout le corps du chat. Il serait alors produit par le débit sanguin dans la veine cave que le chat comprimerait en courbant son dos, ce qui provoquerait des vibrations à travers le thorax et le diaphragme.

La « ronron-thérapie »
La présence d’un chat à nos côtés, en particulier pour les caresses que l’être humain peut lui prodiguer, présenterait des.
Plusieurs études ont déjà démontré les effets bénéfiques sur notre santé de caresser un chat (baisse de l’anxiété et de facto de la fréquence du rythme cardiaque et de la tension artérielle).
La connaissance des vertus thérapeutiques du ronronnement émis par le chat est plus récente. La lecture du livre de Véronique AÏACHE « La ronron thérapie » nous apprend qu’en France, un docteur vétérinaire, le DV Jean-Yves GAUCHET, s’est intéressé en premier aux « effets du ronronnement sur certains dysfonctionnements du système nerveux végétatif ».
Le mot « ronron-thérapie » est lancé par un journaliste, après la publication en avril 2002, d’un article sur les vertus déstressantes du ronronnement, qui propose aux lecteurs de tester sur eux-mêmes les effets d’un ronronnement disponible au format CD. Le spectre sonore du ronronnement du chat est similaire aux fréquences utilisées dans le domaine musical pour provoquer des émotions, et dans le domaine médical comme aide à la cicatrisation.
Plusieurs travaux menés aux USA et en Angleterre ont démontré les effets bénéfiques du ronronnement du chat sur la cicatrisation des tissus lésés. Son écoute permet une meilleure récupération des tissus osseux après fracture.
En résumé, les vertus de la présence d’un chat ronronnant sont nombreuses :
– Accélération du processus de cicatrisation
– Action antalgique (réduction de la douleur)
– Etat de détente (diminution du stress)
– Sommeil favorisé du fait de la production de la mélatonine (hormone du sommeil)
– Effet sur le mental (détente du système nerveux favorisé et réduction du risque de dépression)

La « félino-thérapie »
La « félinothérapie », entendue comme désignant les vertus thérapeutiques de la simple compagnie d’un chat sur la santé physique et psychique de l’être humain, est un concept international. Au Japon, en 2007, Osamu MAEDA, ancien architecte et passionné des chats, a lancé la création des « Bars à chats » dans un quartier d’affaires à Tokyo. Il s’agit de s’offrir une « parenthèse relaxante » en compagnie d’une douzaine de chats, associée à la dégustation de thé à volonté.

Autant de « ronrons » différents que de chats uniques ?
Une question me vient à l’esprit : tous les « ronron » de chats se ressemblent-ils ?
Un chat persan d’exposition émet-il un ronron identique à un chat siamois ou à un chat européen ? L’écoute d’un ronronnement en duo, trio ou en quatuor prodigue-t-elle plus d’effets sur notre santé que l’écoute du ronronnement d’un seul chat ? Et les chants des oiseaux dans les arbres ? Et le chant des cigales en été ? Et le bruit de la Mer et des sons de la nature ?
Je terminerais par une citation d’Albert SCHWEITZER : « Il y a 2 moyens d’oublier les tracas de la vie : la musique et les chats ».

Write a comment